Print Turn Images Off Return to Web Version

Prés de chênes de Garry

Pages: 
12
Version imprimable
On retrouvait jadis de nombreux prés de fleurs sauvages dans les bois de chênes de Garry au sud-est de l'île de Vancouver. Il n'en reste que de petites parcelles, enclavées par la ville et la banlieue. Douglas Leighton.
Voici une photographie d’un pré de chênes de Garry avec des fleurs sauvages jaunes et mauves.
Autrefois, des habitats naturels de prés parsemés de chênes de Garry étaient assez typiques au sud-est de l'île de Vancouver et sur les îles Gulf situées au sud du détroit de Georgia. La plupart de ces chênes ont maintenant disparu. Menacé par la vague de développement industriel et urbain, l'écosystème des chênes de Garry est en péril non seulement en Colombie-Britannique, mais également dans les deux seules autres régions où il existe : le Puget Sound dans l'État de Washington et les basses-terres de l'Orégon.

La ville de Victoria est fière de son apparence traditionnelle anglaise et de ses petites rues bordées de grands et magnifiques chênes de Garry qui lui donnent son cachet britannique. Ces anciens arbres sont également le triste exemple d'une espèce dont l'écosystème est presque entièrement détruit. Les prés de fleurs sauvages, les terrains d'arbustes, les peuplements de jeunes chênes et de pommetiers qui coexistaient avec le chêne de Garry ont presque tous disparu. Un après l'autre, ces vieux arbres s'effondrent sous le poids de leur âge (ou victimes de la scie) avec bien peu de jeunes arbres pour les remplacer.

Le genêt à balai, une plante introduite envahissante, a de jolies fleurs de couleur jaune et parfois jaune et rouge. Ici il pousse avec le quamassie une plante indigène à fleurs bleues. Robert Cannings.
Les rares terrains où les bois n'ont pas encore succombé au développement urbain sont envahis et étouffés par des espèces introduites comme par exemple le genêt à balai, l'ajonc d'Europe et bien d'autres plantes non indigènes. Ayant également servi de pâturage aux troupeaux de chèvres, de moutons ou de bovins, il n'est pas étonnant que ces prés soient maintenant dépourvus de leur flore naturelle.
Voici une photographie d’un genêt à balais avec de fleurs jaunes et rouges qui poussent avec des grands quamassies à fleurs bleues.
Prés de chênes de Garry - 
12