The Ties that Bind Canada / Des liens qui unissent notre pays

Train at Algonquin Park station
Train à la gare du parc Algonquin

Train infrastructure was important to the development of tourism in Ontario, especially before the automobile age. This photograph shows Algonquin Park station on Cache Lake, named after Ontario’s oldest provincial park, in which it is located. 

Opened in 1897, the Ottawa, Arnprior and Parry Sound (OA&PS) Railway provided the first easy access to Algonquin Park for logging purposes. The Grand Trunk Railway (GTR) purchased the OA&PS Railway in the early 1900s and began promoting the Muskoka district (southwest of Algonquin Park) as a resort area and tourist destination. 

In 1908, the GTR opened the Highland Inn, a successful tourist lodge located near Algonquin Park station, beyond the trees on the left in this photograph. While the elements—particularly snow—can prove challenging for rail travel, this photograph shows how trains provided year-round access to one of Ontario’s major tourist attractions.

This photograph, taken by professional Toronto-based photographer Gordon W. Powley in the mid-20th century, reflects the history of tourist access to Algonquin Park by rail. Beginning in the 1950s, efforts to return the park to a more natural state led to the demolition of the Highland Inn in 1956, followed by the eventual closure of all Algonquin Park rail lines.

L’infrastructure ferroviaire a joué un rôle important dans le développement du tourisme en Ontario, surtout avant l’ère de l’automobile. Cette photo, prise à proximité du lac Cache, est celle de la gare Parc Algonquin, qui porte le nom du plus ancien parc provincial de l’Ontario en raison de son emplacement. 

Mis en service en 1897, le Chemin de fer d’Ottawa, Arnprior et Parry Sound a créé la première voie d’accès au parc Algonquin pour les besoins de son exploitation forestière. Le Chemin de fer du Grand Tronc en a fait l’acquisition au début des années 1900 et a lancé la promotion du secteur de villégiature et de la destination touristique du district de Muskoka (au sud-ouest du parc Algonquin). 

En 1908, le Chemin de fer du Grand Tronc a ouvert l’auberge Highland, un gîte touristique prospère, proche de la gare Parc Algonquin, derrière les arbres à gauche dans cette photo. Bien que les éléments—la neige en particulier—puissent rendre difficiles les voyages en chemin de fer, cette photo montre que les trains permettaient d’accéder toute l’année à l’une des principales attractions touristiques de l’Ontario.

Cette photographie, prise au milieu du vingtième siècle par Gordon W. Powley, photographe professionnel de Toronto, illustre l’histoire de l’accès des touristes au parc Algonquin par le rail. Au début des années 1950, les efforts déployés pour redonner au parc un état plus naturel ont condamné l’auberge Highland à la démolition en 1956, puis toutes les voies ferroviaires du parc Algonquin à la fermeture.