Print Turn Images Off Return to Web Version

Flash est requis pour voir ce contenu.

NATURE
· Les montagnes qui croissent le plus rapidement au monde
FIRST PEOPLES
· Les Premières Nations de Champagne et d’Aishihik
HISTORY
· Un paysage stupéfiant
Ceci est un lien vers une carte des montagnes de la Colombie-Britannique et un gros plan de la région de Tatshenshini.

Plein feu sur  Tatshenshini

Les montagnes qui croissent le plus rapidement au monde
Page 
12
Version imprimable
Voici une photographie du sommet glacé du mont Fairweather contre un ciel bleu.
Situé à proximité de la frontière entre la Colombie-Britannique et l'Alaska, le mont Fairweather est le plus haut sommet de la province, culminant à 4 663 m. David Fraser.
Située à la frontière entre la Colombie-Britannique, l'Alaska et le Yukon, la chaîne de montagnes St. Elias n'attire que des superlatifs : elle contient le plus grand champ de glace non polaire du monde, le plus grand nombre de glaciers en crue, les montagnes les plus actives sur le plan sismique, la plus grande zone protégée de la planète et enfin, les sommets les plus élevés, les plus jeunes et les plus dynamiques en terme de croissance au Canada.

La vie de ces montagnes débuta il y a quelque 15 millions d'années par une zone volcanique créée lorsque le plancher de l'océan Pacifique glissa progressivement sous la marge continentale, près de la côte de l'Alaska. La croûte terrestre se souleva, se crevassa et ondula pour former la chaîne St. Elias. Il y a environ 100 000 ans, cette croissance s'accéléra lorsqu'un morceau de croûte, qui s'était détaché plus au sud, percuta la côte Ouest de l'Amérique du Nord. Baptisé Yakutat Terrane, ce morceau mesure quelque 200 km de large, 600 km de long sur 13 km d'épaisseur. Poussé par des forces inimaginables comme une cale sous les montagnes St. Elias, c'est la principale cause de la croissance rapide de la chaîne.

La croissance du terrain dans cette région est d'environ 4 cm par an, soit à la même vitesse que pousse un ongle de la main. Cependant, cette vitesse n'est pas constante. En effet, les montagnes grandissent par à-coups, ce qui fait de cette zone l'une des plus propices aux tremblements de terre sur la planète. En moyenne, la terre y tremble trois fois par jour. En 1899, l'une des secousses souleva le sol de plus de dix mètres en moins de deux minutes… Heureusement que les ongles ne poussent pas à ce rythme !

De récents changements climatiques ont accéléré la fonte des glaciers des montagnes St. Elias. La diminution de la pression sur la croûte terrestre qui en résulte contribue peut-être à la croissance rapide de ces sommets dynamiques.

Les montagnes St. Elias sont les plus jeunes du Canada. Mont Fairweather. David Fraser.
Voici une photographie du mont Fairweather dans la chaîne de montagnes St. Elias. Il y a un pygargue à tête blanche et des couches de nuages à l’avant-plan.

La chaîne St. Elias s'élève depuis la côte Nord-Est du Pacifique, faisant barrage aux masses d'air océanique humide qui soufflent vers l'Est. Elle pousse cet air vers le haut, le refroidit et le transforme en précipitations abondantes, surtout en neige hivernale. Des couches de neige de 7 m ou plus ne sont pas rares du tout.

Ces masses énormes de neige alimentent les champs de glace. Au fil des ans, de nouvelles couches de neige couvrent et écrasent les anciennes, qui se transforment en glace. Par l'action de ce poids croissant, la glace est poussée vers l'extérieur puis commence à descendre les versants des montagnes. Les masses glacées qui coulent vers l'aval sont appelées glaciers.Tandis que celles qui se forment entre les sommets et qui coulent dans plusieurs directions sont nommées champs de glace.

Les montagnes qui croissent le plus rapidement au monde - 
12