NATURE
· Habitat naturel en voie de disparition
PEUPLES AUTOCHTONES
· Les Premières Nations dans la ville
HISTOIRE
· À la recherche d'une terre d'accueil
Ceci est un lien vers une carte des villes de la Colombie-Britannique ayant en option une carte montrant un gros plan de Vancouver et de Victoria.

Plein feu sur  Vancouver et Victoria

Habitat naturel en voie de disparition
Page 
123
Version imprimable
Voici une photographie d’une alouette cornue avec la tête tournée vers le côté.
Les alouettes cornues qui nichaient autrefois dans le delta du Fraser, y sont désormais absentes. Richard Cannings.
De vastes prairies faisaient jadis partie du paysage du delta du Fraser. Situés sur une terre riche et fine, les prés verdoyants de Langley et de Matsqui étaient recouverts de castilléjas, d'heuchères d'Amérique et de bien d'autres fleurs sauvages. Une sous-espèce côtière de la couleuvre à nez mince serpentait sur ces terres ensoleillées. Les sturnelles de l'Ouest étaient tout aussi communes que les alouettes cornues dont le chant était omniprésent. Mais cet habitat fut irrésistible aux premiers colons dans la vallée du Fraser qui se mirent bien vite à cultiver ces prairies.

Pareils à de minces rubans verts, les forêts riveraines longent les cours d'eaux et les ruisseaux de la région. Ces forêts humides sont généralement dominées par le peuplier occidental bien que le thuya géant préfère aussi le sol riche et abondamment arrosé des plaines d'inondation. Si la rivière ne s'empare pas la première des terres, d'autres arbres tels le Douglas taxifolié colonisent les levées alluviales où ils peuvent atteindre des proportions gigantesques. Les problèmes des forêts riveraines relèvent de leur environnement géographique. En région montagneuse, les plaines d'inondation, même petites, sont souvent le seul terrain plat. Par conséquent, le tracé des routes, des chemins de fer et des lignes électriques traverse ces terrains ou alors ils sont déboisés pour la construction d'habitations résidentielles ou d'établissements commerciaux. Leur sol fertile les rend particulièrement indiqués comme pâturages et terres de culture. Ces forêts riveraines qui jadis sillonnaient les principales vallées de la province sont maintenant rares, fragmentées ou dégradées dans la plupart des régions.

Le petit-duc des montagnes préfère la végétation verdoyante des forêts riveraines. Stephen Cannings.

Flash est requis pour voir ce contenu.

Icône sonore
Voici une photographie en gros plan d’un petit-duc des montagnes. Il y a un extrait sonore à côté pour entendre son cri.
Les statistiques sur les zones humides sont fort déprimantes, comme c'est le cas de plusieurs autres aspects de l'environnement naturel. À l'embouchure du fleuve Fraser, 70 pour cent du delta a été endigué et drainé, entraînant la disparition quasi-totale d'habitats naturels tels les prairies mouillées saisonnières et les marais. Les vastes marécages du lac Sumas ont disparu à tout jamais. On n'y retrouve plus qu'une population relique d'oiseaux aquatiques migrateurs qui traversaient jadis la vallée en grand nombre. Cependant, l'arrivée à l'automne dans le delta du Fraser des oies des neiges venues de l'Arctique émerveille toujours ceux qui viennent les observer.
Des milliers d'oies des neiges passent l'hiver dans le delta du Fraser. Robert Cannings.
Voici une photographie d’oies blanches en vol et sur la rive au delta du fleuve Fraser en Colombie-Britannique.
Habitat naturel en voie de disparition - 
123