The Ties that Bind Canada / Des liens qui unissent notre pays

Train at railway crossing
Train à un passage à niveau

This 1968 photograph shows a train at a crossroads passing eastwards through Peakes Station. It was in the 1960s that the railway system on PEI began to decline. Freight was more easily and efficiently transferred via trucks, and passengers were finding it more convenient to use their own automobiles in lieu of waiting for a train. Sections of the railway began to close. Eventually the Canadian National Railway Company would decide to pull out of PEI altogether. On December 28, 1989, the last trains boarded the railway ferry, the MV <em>John Hamilton Gray</em>, and never returned. However, the story does not end there. Following the former train route, Islanders created the Confederation Trail, a picturesque, tip-to-tip walking and cycling trail in the summer and snowmobile trail in the winter. This trail is a living monument to the railway network that connected the Island for so many years.

Cette photo de 1968 montre un train se dirigeant vers l’est au croisement de la route et de la voie ferrée, à la station de Peakes. Le transport ferroviaire à l’Île-du-Prince-Édouard a commencé à décliner dans les années 1960. Le transport des marchandises se faisait plus facilement et efficacement par camion. Aussi, les voyageurs trouvaient plus commode de prendre leur voiture pour se déplacer que d’attendre le train. Des sections de la voie ferrée ont dû être fermées. Par la suite, le Canadien National décidera de quitter purement et simplement l’Île-du-Prince-Édouard. Le 28 décembre 1989, les derniers trains montaient à bord du traversier-rail John Hamilton Gray pour ne jamais plus revenir à l’Île. Toutefois, l’histoire du chemin de fer ne s’est pas arrêtée là. Des Insulaires ont créé le Sentier de la Confédération sur l’ancien parcours du chemin de fer qui s’étend d’une extrémité à l’autre de l’Île. Le sentier pittoresque est ouvert aux randonneurs à pied ou à vélo en été et aux motoneigistes en hiver. Ce monument vivant rend hommage au chemin de fer qui a relié les collectivités de l’Île pendant de nombreuses années.